La montgolfière, plus de 200 ans d'histoire et d'aventures aériennes

Les premiers essais :

Les premières expériences enregistrées de vols de ballons rempli d'air chaud furent celles effectuées en présence du roi Jean V du Portugal en août 1709 par un prêtre brésilien, Bartolomeu Lourenço de Gusmão. Cette partie de l'histoire de l'aérostation est assez peu connue; Le ballon construit en papier aurait atteint une hauteur de 4 mètres.

En France, les frères Etienne et Joseph Montgolfier (qui par la suite ont été anobli pour devenir les frères de Montgolfier) font leurs premiers essais avec un ballon de papier rempli d'air chaud en 1782 et de nombreuses anecdotes non documentées rendent compte de ces vols. Les frères, originaires de la petite ville d'Annonay sont fabriquants de papier. Le premier vol d'une mongolfière aurait eu lieu dans leur ville natale, à Annonay, près de Lyon, le 25 avril 1783 et elle aurait atteint une hauteur d'environ 300 mètres. La première démonstration publique aura lieu le 4 juin 1783 en présence des États particuliers du Vivarais et la montgolfière dépasse 1800 mètres de hauteur. Ce vol leur ouvre les portes de la cour de Versailles où ils réalisent, le 19 septembre 1783, en présence du roi Louis XVI, un vol dans un ballon de 13 mètres de diamètre.

Les retombées d'un tel événement à l'époque sont considérables et la population est en émoi de voir tomber ces grosses baudruches du ciel. Certains pensent que le diable descend sur terre et pour éviterdes mouvements de panique, des affiches annonçant l'arrivée des ballon sont plaquardées dans tout le France.

Le 27 août 1783, le physicien Jacques Charles avec l'aide des frères Robert, lâche le premier ballon à gaz rempli d'hydrogène à Paris, devant l'École militaire. Le ballon, inhabité, se pose à Gonesse, 25 km plus loin.

Les premiers vols

Le début réel de l'aérostation est marqué par le succès des frères Montgolfier, le 21 novembre 1783, du vol de leur montgolfière où avaient pris place Jean-François Pilâtre de Rozier et le Marquis d'Arlandes. Lors des précédents vols, des animaux ont pris place dans la nacelle en osier, n'ayant aucune idée de l'effet d'un vol à l'air libre sur les humains. Le 1er décembre 1783, dix jours après, Jacques Charles et Marie-Noël Robert volèrent au-dessus des jardins des Tuileries à Paris avec un ballon à gaz, rempli à l'hydrogène.

Le 19 janvier 1784, envol à Lyon du Flesselles, une énorme montgolfière de plus de 20 000 m³, pilotée par Jean-François Pilâtre de Rozier avec à son bord Joseph Montgolfier.

L'année 1784 verra, d'ailleurs, un grand nombre d'essais d'envol de montgolfière dont de nombreux réussis. Cela en France, mais également en Angleterre et en Italie.

Le 15 juin 1785, Jean-François Pilâtre de Rozier, qui tentait également de traverser la Manche mais dans le sens inverse, c'est-à-dire contre les vents dominants, se tue avec Pierre Romain à bord d'un ballon mixte, montgolfière et ballon à gaz. Ce drame qui est d'ailleurs le premier accident aérien, va mettre un frein aux divers envols de ballon à air chaud. Il va falloir attendre la révolution française, où André-Jacques Garnerin sera nommé « Aérostatier des Fêtes Publiques » pour que les ascensions reprennent.

L'ère de l'aérostation est lancée. Les aéronautes effectuent dans toute l'Europe et à travers le monde pour le plus grand plaisir des foules rassemblées.

L'aérostation moderne

Le 28 mai 1931, le professeur Auguste Piccard et son assistant Paul Kipfel battent un record d'altitude : ils montent à 16 000 mètres, dans la stratosphère, grâce à l'utilisation d'une cabine pressurisée et d'un énorme ballon à hydrogène. L'objectif était l'étude du rayonnement cosmique.

Durant la Seconde Guerre mondiale, les Britanniques lâchèrent des dizaines de milliers de ballons vers l'Allemagne lors de l’Opération Outward. Ces derniers était équipés de bombes incendiaires ou laissaient traîner des filins en métal pour causer des court-circuits en touchant les lignes électriques. De novembre 1944 à avril 1945, les Japonais utilisèrent des ballons incendiaires dans le projet Fugo.

Ceux-ci dérivaient à l'altitude du courant-jet, 9 à 10 km, pour atteindre l'Amérique. Les résultats ont été très minimes.

La première traversée de l'Atlantique dans un ballon à hélium (un gaz inerte) , non dirigeable, est effectuée le 17 août 1978 par Ben Abruzzo, Maxie Anderson, et Larry Newman.

C'est seulement en 1999 que Bertrand Piccard et Brian Jones font le tour du monde sans escale en ballon mixte, en parcourant 46 759 km en un peu plus de 19 jours à bord de leur Breitling Orbiter.

Ils étaient partis de Suisse et atterrirent en Égypte à 500 km du Caire.

Tous les jours, nos pilotes passionnés revivent en votre compagnie ces aventures aériennes.